Communiqué de Presse

Le plan d’action interministériel en faveur du travail social et du développement social adopté le 21 octobre 2015 reconnaît l’intervention sociale comme un champ de recherche à part entière. Il souligne l’importance du développement de réseaux de recherche regroupant des Etablissement de Formation en Travail Social et des Universités. L’existence de ces réseaux participe à inscrire pleinement les formations sociales dans le champ de l’enseignement supérieur. Dans cette perspective, le Centre de Recherche Interinstitutionnel créé dès 2011 à l’initiative de plusieurs Instituts Régionaux du Travail Social se transforme en Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) à vocation internationale : le Centre de Recherche International sur les Transformations et l’Intervention Sociales (CRITIS).

Un objectif principal

L’objectif principal du GIS - CRITIS est de produire et valoriser des connaissances scientifiques dans une optique pluridisciplinaire (sociologie, anthropologie, sciences politiques, sciences de l'éducation, histoire sociale...) et comparative, à l'échelle internationale, nationale, régionale et locale, en vue de contribuer à une pensée critique sur les pratiques de l’intervention sociale dans une perspective émancipatrice et de transformation sociale. 

Dans la pratique, CRITIS rassemble des chercheurs d’Etablissement de Formation en Travail Social et des Universités françaises et étrangères qui produisent des connaissances sur les mutations du travail social, des formes de régulation et de contrôle social et les transformations des politiques et des modes d'intervention sociale.

Un projet commun

Les membres de CRITIS ont pour projet de : 

  • développer la recherche en sciences humaines et sociales dans/sur/pour l’intervention sociale ; 
  • développer les coopérations EFTS/Universités ; 
  • créer un espace spécifique « Sciences et pratiques de l’intervention sociale » associant EFTS et universités.

Des objectifs opérationnels


Les objectifs opérationnels du GIS sont : 

  • La coordination et la promotion des activités des chercheurs étudiant les mutations de l’intervention sociale ;
  • L’organisation et l’animation d’un réseau de recherche en sciences humaines et sociales sur l’intervention sociale ;
  • La mise en évidence des complémentarités entre les chercheurs des EFTS et des Universités (thématiques, méthodologies, terrains, disciplines) ;
  • Le renforcement des partenariats scientifiques internationaux ;
  • La préparation de réponses communes aux appels d’offres nationaux et internationaux ;
  • La diffusion et la valorisation de l’information scientifique ;
  • La valorisation des recherches, études et expérimentations pédagogiques ;
  • La sensibilisation des pouvoirs publics sur l’intervention sociale et le développement social ;
  • Le renforcement de la présence de la recherche sur/dans/pour le travail social dans les réseaux de recherche européens et internationaux.

Un plan d’action 

Pour réaliser ces objectifs, le GIS-CRITIS privilégie plusieurs axes de travail valorisés sur un site internet  dédié aux travaux des membres du GIS-CRITIS : 

Axe 1 : Un programme de recherche permanent  - Penser les mutations de l’intervention sociale pour la formation en travail social 

Ce programme de recherche permanent sur les mutations de l’intervention sociale est alimenté par des études, des diagnostics, des recherches, des expérimentations pédagogiques menées à l’échelle locale, nationale ou internationale par les membres du GIS-CRITIS.

Axe 2 : Valorisation et manifestations scientifiques

Cet axe privilégie l’organisation de manifestations scientifiques, publications, séminaires et colloques faisant état de la progression de la réflexion sur la thématique de recherche permanente du GIS-CRITIS et/ou qui valorisent les travaux de recherche produits par les équipes de recherche membres et leurs partenaires régionaux, nationaux et internationaux. 

Axe 3 : Mise en œuvre et valorisation d’expérimentations pédagogiques

Dans cet axe, les membres du GIS-CRITIS pensent et mettent en œuvre des programmes pédagogiques communs mutualisant leurs connaissances des questions sociales, leurs savoir-faire pédagogiques et leurs moyens humains. Il s’agit notamment de valoriser les innovations pédagogiques sur des questions « émergentes» ou « prioritaires » mais insuffisamment pensées dans le champ de l'intervention sociale. Il s'agit également d'expérimenter des « modèles d'intervention sociale » innovants en combinant les processus heuristiques propres à la recherche scientifique et des questionnements liés aux pratiques professionnelles.

Axe 4 : Réalisation de recherches communes

Cet axe concerne la production de recherches communes sur contrat ou en répondant à des appels d’offre nationaux et internationaux sur des sujets liés de façon directe ou indirecte aux mutations et pratiques de l’intervention sociale.

Une organisation commune

Pour son fonctionnement, le GIS-CRITIS est doté de trois organes : un comité directeur, un conseil scientifique et une direction scientifique

Un comité directeur

Le comité directeur décide des orientations scientifiques, des projets de recherche, de réalisation d'opérations spécifiques, de propositions d'actions pour le GIS-CRITIS sur proposition du Conseil Scientifique et du directeur du GIS-CRITIS. Il approuve l'éventuelle adhésion de nouveaux membres au GIS-CRITIS. Il désigne les membres du Conseil Scientifique. Il veille à l’utilisation optimale des moyens du GIS-CRITIS et examine le rapport d'activité du GIS-CRITIS, discute et approuve le programme annuel d’activité.


Un conseil scientifique

Le conseil scientifique est garant de la pertinence et de la qualité scientifique des activités du GIS-CRITIS. Il peut faire des propositions d'actions, présenter des recommandations sur les orientations scientifiques, étudier les programmes de recherche et les contrats à entreprendre,  les modalités de leur réalisation et examiner les résultats obtenus. Le Conseil étudie et donne son avis au comité directeur sur le rapport d'activité scientifique et financier élaboré par le GIS-CRITIS.

Une direction scientifique

Le directeur du GIS-CRITIS en assure la direction scientifique opérationnelle. A cette fin, il coordonne l'activité commune des équipes de recherche membres du GIS-CRITIS. Il représente le GIS-CRITIS au sein de toute instance nationale ou internationale ayant à traiter de questions relevant des domaines de compétence du GIS-CRITIS. Il coordonne l'organisation de manifestations, la diffusion d'informations ainsi que la mise en place des relations entre les partenaires du GIS-CRITIS. Il rapporte au comité directeur l'avancement des travaux communs, les résultats obtenus et élabore un rapport annuel d'activité scientifique et financier. Il assure l'interface entre le comité directeur et le conseil scientifique, la responsabilité de la mise en œuvre des décisions du comité directeur, ainsi que l'utilisation des moyens mis à disposition du GIS-CRITIS.

Le GIS-CRITIS est composé de l’IRTS-IDS Normandie (Laboratoire d’Etude et de Recherche Sociales (LERS), l’IRTS de Paca et Corse, l’ITSRA, l’Université de Lorraine (Laboratoire Lorrain de Sciences Sociales (2L2S - EA 3478), l’Université de Calabre (DISPeS) et l’Ecole de travail social de l’Université de Barcelone. Le GIS-CRITIS a pour vocation de se développer par l’adhésion de nouveaux membres qui se retrouvent dans ses objectifs. 



Pour rejoindre le GIS-CRITIS, contacter François Sentis, Administrateur délégué (francois.sentis@critis.fr) et/ou Manuel Boucher, Directeur scientifique (manuel.boucher@critis.fr)